Je m’appelle Denis Rancourt, je suis un ancien professeur titulaire de physique, et je suis également un scientifique de l’environnement, j’ai publié plus d’une centaine d’articles dans des revues à comité de lecture, dans différents…dans plusieurs domaines de la science, et je suis très préoccupé par ce confinement mondial qui nous concerne. Plus de 1 milliard de personnes ont été confinées et cela est fait, on nous a expressément indiqué que cela est fait pour contourner notre propre immunité. En d’autres termes, mettre le développement de notre immunité en attente, aussi longtemps qu’il faut pour que l’industrie pharmaceutique puisse développer des tests et distribuer un vaccin contre le coronavirus en pleine épidémie, c’est donc la première fois dans l’histoire de la médecine ,que, que l’on propose d’interrompre le cours naturel d’une épidémie, afin de pouvoir développer, commercialiser, et distribuer un vaccin. Maintenant, je me préoccupe de, tout cela, eh bien, pour de nombreuses raisons, l’une d’entre elles est que les virus ont coexisté et co-évolué avec les êtres vivants, plantes et animaux, depuis plus de 4 milliards d’années, il y a donc une relation intime, peut-être même symbiotique entre les vaccins et notre relation système immunitaire et, et nous en tant qu’êtres, qui a toujours été là, et nous avons toujours fait avec les changements, les changements génétiques qui se produisent dans les virus, car notre système immunitaire y a répondu. Il a appris… les nouvelles signatures moléculaires qu’il doit être capable de reconnaître et attaque les nouveaux virus. Il en est ainsi depuis longtemps, depuis toujours, et au lieu de cela, on nous demande de faire confiance à cette technologie qui consiste à fabriquer un vaccin, avec les différentes façons de le faire : vous pouvez utiliser des virus morts ,ou vivants mais désactivés, etc. Il y a plusieurs manières différents, mais c’est de l’imitation, ou un déclencheur, l’espoir est de déclencher le système immunitaire pour qu’il développe suffisamment sa reconnaissance et sa réaction face virus. Toutefois, rien ne garantit que cela soit équivalent à la réaction complète du système immunitaire d’un individu infecté, qui va développer son immunité naturelle tout au long de l’infection et la guérison. Lorsque vous guérissez de cette façon ,et développez votre système immunitaire, il y a des études scientifiques qui ont montré clairement, de façon tout à fait convaincante, que vous gardez à peu de choses près cette immunité pour le reste de votre vie, mais il n’y a pas d’étude équivalente pour cette sorte d’immunité artificielle, qui est induite par la vaccination, et puis, la vaccination présente également des risques connus. Le vaccin contre la grippe, qui est largement distribué aux États-Unis chaque année, ils doivent payer, vous savez, des millions de dollars d’indemnisation et de dommages chaque année, en raison des effets secondaires de ces vaccins. Ce n’est pas, c’est un euphémisme de dire que la science des vaccins et les effets à long-terme du contournement de notre système immunitaire à des virus qui surviennent périodiquement, n’est pas une chose, on ne sait pas où cela va nous conduire ,nous ne savons pas si c’est une bonne idée ou non, nous n’apprécions pas pleinement, nous ne pouvons pas apprécier pleinement toutes la complexité de cette situation, donc Je pense que c’est une expérience imprudente et, il n’y a pas non plus besoin de cela ,dans ce cas particulier. Il est relativement facile, de manière ciblée, de protéger les personnes vulnérables, , qui sont les seuls à être vraiment en danger ici. le taux de mortalité de ce virus est excessivement bas pour les jeunes, jusqu’à, jusqu’à ce que vous arriviez à un plus grand âge, où les personnes sont déjà à l’hôpital ou alors ont déjà d’autres problème médicaux. Je recommande donc de mettre fin à cette expérience imprudente et dangereuse, de laisser, laisser les gens revenir à leur vie normale. Nous savons quelles sont les précautions habituelles nous savons que si vous avez des symptômes, vous avez une plus grande probabilité d’être contagieux, que vous pouvez alors rester chez vous et que vous devez récupérer et vous reposer, pendant que votre système immunitaire est en train de travailler, et juste, laisser les choses aller, comme c’est le cas en Suède et ça fonctionnerait très bien. Ce serait une façon plus naturelle, plus complete et mieux… bien moyen connue et sûre pour la population de se rétablir, de se remettre des dernières traces du virus.

Partage avec tes amis: